top of page

Activités autonomes pour la fin de l'année


À l'approche de la fin de l'année, beaucoup d'enseignantes voient les examens du Ministère arriver et veulent aider les élèves en difficulté en plus d'occuper les élèves forts qui, généralement, vont nous occuper si vous ne le faites pas... 

Travailler avec un tableau de programmation est très utile, mais on manque parfois d'idées pour le "Je peux". Les élèves rapides sont souvent ceux qui critiquent les activités, se dépêchent comme si les activités étaient cumulatives. Bref, ce qui semble compter pour eux c'est la quantité et non la qualité. Encore une fois, on se casse la tête pour leur offrir plus de choix, plus de plaisir, mais toujours moins d'obligations et d'implication... 


C'est pourquoi je change ma façon de faire en fin d'année. Je fonctionne toujours en tableau de programmation, mais les élèves ont un plan de travail autonome et adapté à leurs capacités. Plus de "Urgent" et de "Je peux", mais des exigences permettant à tous de toucher à toutes sortes d'activités selon les besoins de chacun.

Donc, voici comment je travaille en fin d'année pour favoriser et développer l'autonomie, l'implication et la qualité du travail pour tous les élèves qui ont terminé un travail ou une évaluation.

plan autonome fin d'année
.pdf
Télécharger PDF • 1.77MB

Comment ça marche? 

1. Faire un inventaire

Tout d'abord, prenez du temps dans une de vos journées pédagogiques pour faire le ménage dans vos ateliers, cartes à tâches et copies en trop ! Dressez une liste de tous les travaux (cahiers ou autres) qui n'ont pas été faits dans l'année et classez les dans leur matière respective. Aussi, trouvez des activités plus intéressantes (arts, sciences, jeux de table...). L'idée est qu'il y ait beaucoup de choix d'activités, une récupération du matériel en trop et peu de préparation.

Ensuite, remplissez la feuille de choix suivante en prenant soin de séparer les travaux par matière. Chaque travail doit exiger environ 45 minutes de travail pour l'élève . La feuille des choix doit être bien garnie avec des activités variées. La mienne est assez longue pour deux vies généralement 👌😏.  Aussi, il est important de vous assurer que vous ayez quelques copies des corrigés pour la majorité des activités proposées puisque ce sera à l'élève de le faire.

Lorsque votre liste est terminée, faites une copie pour chacun des élèves.


2. Modéliser vos attentes en ce qui concerne le plan de travail autonome

3. Définissez vos exigences chaque semaine

À chaque semaine qui commence, je donne une période d'organisation où c'est à l'élève de choisir les activités de son plan de travail parmi la liste faite préalablement et selon mes exigences que je projette au TNI. À vous de définir les vôtres selon vos besoins. Par exemple, vous pouvez demander aux élèves de choisir trois activités de mathématique dont une seulement avec le Chrome Book, une de lecture, une de grammaire, une d'écriture et une plus intéressante (ex.: expérience scientifique).


organisation et exigences plan autonome modifiable
.pptx
Télécharger PPTX • 183KB

À vous de fixer vos exigences clairement et de les accompagner dans les choix de leurs activités. Accordez vous la possibilité d'imposer des activités selon le besoin de chacun des élèves, de limiter les activités au Chrome Book, de permettre des jeux ou non,... 

Les élèves doivent être accompagnés pour l'organisation de leur plan de travail. La première période de la semaine est une période d'organisation et il est important de modéliser à l'élève comment le faire. Ensuite l'élève inscrit les travaux de son choix dans son plan de travail qu'il doit avoir sur son pupitre en tout temps afin que je puisse y avoir accès si nécessaire.

IL EST IMPORTANT QUE L'ÉLÈVE COMPRENNE QUE SES CHOIX IMPLIQUENT DES RESPONSABILITÉS. IL A LE CHOIX, CERTES MAIS, IL DOIT CHOISIR DES ACTIVITÉS DANS LESQUELLES IL SERA AUTONOME. PAR EXEMPLE, IL NE DEVRAIT PAS CHOISIR UN JEU DE SOCIÉTÉ QU'IL NE CONNAÎT PAS OU DES TRAVAUX QUI DÉPASSENT SES CAPACITÉS.

Ensuite, s'il veut copier des réponses dans ses cahiers toute la semaine, ça le regarde. Cependant, il faut qu'il sache que c'est à lui que cela fait plus de mal. (lire l'article sur l'enseignement explicite).

Voici un gabarit pouvant vous aider. Il ne vous reste qu'à le faire remplir par vos élèves chaque semaine. Assurez vous que les activités inscrites dans leur plan de travail soient surlignées dans la liste des choix afin que l'élève ne fasse pas deux fois la même chose et que les activités non faites soient reportées dans le plan de travail suivant.


4. Accorder des périodes de plan de travail chaque jour

Je donne toujours au moins une période par jour (généralement la dernière de la journée) pour le plan de travail autonome. C'est pendant celle-ci que je travaille de façon plus individualisée avec les élèves en besoin et que je me permets un temps de gestion avec eux. Pendant que je suis occupée avec certains élèves, les autres sont autonomes dans leurs travaux. À chaque période, l'élève choisi un travail, le fait, le corrige et le remet dans un panier que j'ai préparé à cet effet. Aussi, chaque fois qu'un élève termine un travail avant les autres, il se met en travail autonome. Bref, ils ont toujours quelque chose à faire et en plus, c'est eux qui ont choisi!

5. Gardez un suivi des travaux

Je me garde toujours une période libre vers la fin de la semaine pour la vérification des travaux afin de noter des commentaires sur ceux-ci. Et aussi, je vérifie les plans de travail des élèves où je note des informations sous forme de codes (voir légende du plan de travail plus haut) et je les signe en fin de semaine. Cela me permet d'organiser mieux mes récupérations et mes cliniques pédagogiques pour la semaine suivante.

6. Une motivation supplémentaire

Pour les motiver un peu j'accompagne les travaux d'une petite récompense. Chaque fois que je suis impressionnée de la qualité du travail ou d'une amélioration considérable de l'élève, je poinçonne leur carte Choco-Prof. Lorsque que leur carte est toute poinçonnée, j'amène une gâterie chocolatée (chocolat chaud, barre de chocolat, fudge,...). Pour plus d'informations sur le fonctionnement de cette carte, cliquez sur le lien plus haut ou achetez l'article.


En bref...

Ce qui est drainant c'est de faire la liste des activités, après gardez vous toujours la possibilité de changer les modalités selon les comportements de chacun. Après tout va tout seul!


Pour des idées d'activités à inscrire sur votre liste, voici quelques liens intéressants:


MATHÉMATIQUES

Pages des cahiers restants, cartes à tâches, ateliers, applications math. sur Classroom, jeux de logiques, échecs, ...



LECTURE

Pages restantes des cahiers, lecture sur Biblius (voir carnet de lecture gratuit plus bas - Trois Filles Autrement), écoute sur l'application "Oh Radio" de Radio-Canada (à mettre sur votre Classroom), ateliers d'inférence, cartes à tâches, ...



GRAMMAIRE/ÉCRITURE

Pages restantes des cahiers, ateliers, cartes à tâches, poursuite de projets, jeux (Scrabble, Boogle ou autre)... 

Les Annexes Pédagogiques :  Ateliers en écriture
                                                  Activités sur l'orthographe d'usage
                                                  Atelier radical et terminaison des verbes
                                                  Écrire des définitions à la manière de Tibo
Analyse des fonctions syntaxiques et des classes de mots
                                                  Analyser ses erreurs (texte ou dictée)


SCIENCES

Bac de sciences pour petites expériences à faire de façon autonome.


UNIVERS SOCIAL

Pages des cahiers restants, cartes à tâches, projet à terminer, recherche sur un personnage historique (gabarit texte descriptif),...



AUTRES


Et tout autre projet qui vous stimule et qui ne demande pas de temps de préparation! N'hésitez pas à cliquer "J'aime", à laisser un commentaire constructif et à partager cet article.

Bonne fin d'année!

Karène Dubreuil

Les Annexes Pédagogiques

3 296 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page