top of page

La fabrique de textes


-Planifier la compétence à écrire des textes variés pour l'année -



Qu'est ce que "La fabrique de textes"?


Il s'agit d'une série de documents favorisant la mise en place d'un projet clé en main permettant de développer la compétence à écrire des textes variés pour l'année scolaire complète. 

Travaillez un type de texte à la fois, planifier moins, corrigez moins et et soyez davantage informé sur la progression réelle de vos élèves. Bref, remettez à l'élève la responsabilité d'écrire en retrouvant votre rôle de guide.

Pourquoi ai-je développé ce projet?


Écrire des textes variés est une compétence difficile à travailler avec des élèves du primaire. Il s'agit que Camille lève la main pour vous dire qu'elle n'a pas pas d'idée pour qu'un tourbillon de gestion commence... Car, pendant que vous faites preuve de patience avec Camille en la questionnant de façon détournée pour qu'elle trouve des idées, il y a en même temps :

  • Le portable de Félix et Aurélie qui n’ont plus de charge.

  • Félicia qui ne se souvient plus du code de son portable.

  • Tom, Sophie et Cloé qui n’ont pas compris ce qu'il doivent faire et attendent que vous leur expliquiez.

  • Éliot qui en profite pour déranger son ami Jacob et ce qui désorganise les voisins, vous devez intervenir.

  • Malik qui a besoin d’aide et après avoir trop attendu, il a décidé de poursuivre tout seul (vous étiez avec l’élève qui n’avait pas d’idées…). Quand vient enfin le temps de s’occuper de lui, son texte est tellement mal structuré que vous avez l’impression que la gangrène s'y est installée au point de devoir lui faire recommencer au complet...

  • Léonie qui pense qu'elle a écrit un texte parfait et qui a terminé, mais elle a seulement recopié son plan et son récit ne contient qu'une centaine de mots contenant une faute d'orthographe grammaticale ou d'usage à chaque mot...


Après, vous imprimez les copies des élèves sur portable et vous vérifiez quel texte appartient à qui (certains ont oublié d’écrire leur nom, encore…), Vous vérifiez que nous avez les copies de tous et inscrivez une note sur un "Post It" pour vous rappeler que Martin était absent et que vous devrez lui donner du temps supplémentaire à son retour afin qu’il finisse la tâche. Vous placez les textes dans un panier « correction » qui trainera quelques jours voire quelques semaines sur le coin de votre bureau déjà envahi de toutes sortes de paperasse (Vous arrive-t' il de procrastiner vous aussi?😉).


Enfin, vous avez du temps et de l'énergie pour la correction et vous vous rendez compte que les résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances. 


Il m’est arrivée souvent de me demander si je n’avais pas tout fait ça pour rien. Et là, arrive le temps des bulletins, aaaaaaaaaaaaaaaah!!!!!  Bon j’exagère peut-être un peu, mais j'ai déjà vécues certaines de ces situations. Et vous?


Réflexion...


Après réflexion et analyse de ma pratique, je me suis rendue compte qu’il me manquait une structure planifiée du « comment » enseigner l’écriture. De plus, j’ai aussi remarqué que je passais énormément de temps à enseigner la grammaire qui compte seulement pour 20% de l’évaluation en écriture.  Le reste (80%) de l’évaluation, était très peu travaillé.


Ensuite, je me suis mise à chercher et m’informer un peu partout afin de me réajuster. J’ai trouvé, j’ai planifié, j’ai organisé, j’ai essayé et me suis réajustée… C’est de toute cette procédure qu’est née la « Fabrique de textes ».




Description du projet "La fabrique de texte"


Ce projet que j’ai mis sur pied dans ma classe m’a permis de structurer mon enseignement à partir des besoins spécifiques des élèves, de leurs faire écrire différents types de textes sur des sujets qui les intéressent et de faire moins de correction et plus de rétroactions.


J’ai noté beaucoup d’amélioration de la compétence à écrire chez ceux-ci, j’ai vu grimper en flèche leur motivation et leur intérêt pour l’écriture et surtout, j'ai retrouvé le plaisir et la sérénité d'enseigner l'écriture.


La "Fabrique de Textes" est un nom qu’on choisi mes élèves la première année où j’ai commencé à mettre en place le projet. Celui-ci m’a été grandement inspiré de la méthode « É-C-R-I-T » décrite sur le site de la Classe de Mallory.



La première étape (septembre) : mettre en place les "Ateliers d’idées" 


À tous les ans, la bibliothèque de l’école élague des livres. Comme j’aime bien récupérer, j’en sélectionne plusieurs dans lesquels je fais découper des images et des bouts de phrases pour me remplir une banque d’idées. Je construis avec les élèves un « Atelier d’idées » en faisant de courtes activités d’écriture variées. Ces ateliers serviront aux élèves pour l’écriture autonome ou pour travailler des ateliers « accompagnés » pour le développement des idées chez les élèves. Ces activités permettent de jouer avec les mots, faire imaginer, créer chez le lecteur des images mentales…




Et ensuite, comment ça marche (octobre)?


Premièrement, je choisissez le type de texte que vous souhaitez travailler avec les élèves. Pour ma part, j'aime bien commencer par le texte descriptif. Voyez avec les élèves comment est structuré ce type de texte (1 période).



Ensuite, organisez des ateliers « accompagnés » lors des périodes de soutien en classe (4 heures/semaine). L’équipe ayant le plus de difficulté est accompagnée (enseignante ou orthopédagogue) et les autres supervisées (enseignante ou soutien à l’élève). Ceux-ci permettent de travailler le type de texte présenté et d’en comprendre l’organisation.


Les ateliers et activités sur les différents types de textes que j'utilise se retrouvent sur le site de la classe de Mallory.

 

Une fois que les élèves connaissent le type de texte travaillé, ils peuvent, à l’aide du catalogue de projets, choisir un projet d’écriture qui respecte le type de texte. En suivant les différentes étapes d’écriture, chaque élève commence et termine le projet de son choix.  Les projets sont variés en longueur et en difficultés, ce qui vous permettra de mettre en place les modifications propres à certains élèves et ainsi leur offrir un travail à leur portée développant ainsi leur autonomie au travail.


À afficher dans votre coin écriture:


Exemples de projets du catalogue pour le texte descriptif :


Tout au long du processus d’écriture, vous, l’orthopédagogue ou l’enseignante soutien note ses observations et ses interventions sur le profil du scripteur de l’élève de façon à garder un suivi pour chaque élève.



Le projet d’écriture terminé, l’enseignante détermine les principales difficultés rencontrées par les élèves et organise des ateliers « ciblés » qui travaillent les zones de difficultés des élèves. Les ateliers peuvent être différents selon les besoins des élèves.

En voici quelques-uns pouvant vous aider:






Tout ce qui a été travaillé en classe est consigné dans le cartable de l’ouvrier de l’élève que je prépare selon mon nombre d'élèves pour l'année et les années subséquentes. Lorsque chacune des étapes est terminée, je fais transférer, l'ensemble de leurs productions écrites dans leur port folio.


Le cartable de l’ouvrier :


Chaque élève possède un cartable de l’ouvrier qui comprend:


  • Une page couverture

  • Un dos de livre numéroté

  • Une page décrivant les étapes d'écriture

  • Légende des symboles de la station-révision (en lien avec le profil de scripteur)

  • Légende des symboles de la station-correction (en lien avec le profil de scripteur)

  • Des séparateurs cartonnés contenant les onglets « Observations et rétroactions », « Mon lexique personnel », « Mes plans », « Mes brouillons » et « Mes Publications ».

  • Le profil du scripteur 

  • Un lexique personnel où l’élève peut consigner les mots de son choix. Celui-ci permet aussi de l’utiliser pour travailler en groupe sur le vocabulaire.



Après un premier type de texte travaillé, on passe à un suivant. Lorsque les principaux types de textes ont été travaillés, les élèves sont en mesure de choisir le projet de leur choix selon le type de texte de leur choix et d’avoir une certaine autonomie dans le processus des étapes d’écriture. 


Suggestion de planification:

Septembre: Ateliers d'idées
Octobre : le texte descriptif
Novembre : le récit
Décembre : la lettre
Janvier : le texte argumentatif
Février à juin : l'élève choisi le projet de son choix et le termine avant de passer au suivant.

Pendant ce temps, vous notez vos observations dans le profil du scripteur, ce qui vous aidera grandement lorsque viendra le temps d'évaluer l'élève en fin d'étape.


Comment chaque étape d'écriture est travaillée en classe?



1- La planification :


Selon le type de texte choisi, l’élève prend un plan et le remplit avec des mots-clés afin d’y noter ses idées. Lorsqu’il a terminé, il doit faire vérifier celui-ci par le contre-maître (enseignante) et lorsqu’il est approuvé, il peut ensuite passer à l’étape de la rédaction.



2- Rédaction :


L’élève se prend un gabarit de rédaction selon le type de texte travaillé. Il rédige son texte en respectant les exigences nommées par le projet (catalogue) et les idées inscrites sur son plan. Tout au long du processus, il peut demander de l’aide et l’enseignante notera ses interventions dans le profil du scripteur de façon à garder un suivi.



 3-Révision:


Lorsque l’élève en est rendu à l’étape de la révision de texte, il fait une première révision à l’aide de la partie bleue de gauche du gabarit d’écriture pour s’assurer que son texte comprend les principales exigences du type de texte travaillé.  Il doit ajouter les parties manquantes et enlever le superflu.




Après cette première étape, l’élève rejoint la table de la «Station-Révision ». À cette station, les élèves partagent leur texte avec un coéquipier ou l’enseignante si l’élève est seul à la table. En échangeant son texte, l’élève lit le texte d’un autre et se fait donc lire par quelqu’un d’autre. Le lecteur ajoute des symboles selon la légende présentée plus bas selon la situation qui se présente en cours de lecture. Par exemple, si un passage n’est pas clair, l’élève inscrira le symbole (*) au-dessus de celui-ci. 



Après l’échange, les élèves peuvent s’aider afin d’améliorer leur texte selon les symboles inscrits sur leur copie. Cette station permet aux élèves de réfléchir sur la suffisance et la pertinence des idées, la structure de phrase, le vocabulaire utilisé…


Je mets à leur disposition des dictionnaires de synonymes et d’antonymes, des dictionnaires d’expressions ainsi que des lexiques qui travaillent les mots par thèmes. De plus, ils ont accès à leur banque de mots (Lexique) de leur cartable de l’ouvrier. 



C’est à cette étape que chaque élève peut réfléchir sur son texte, le comparer avec celui des autres, remodeler certaines parties afin de le rendre plus riche… Les échanges à cette station sont, selon moi, les plus riches et les plus utiles à l’amélioration de la compétence à écrire. L’enseignante doit aussi approuver le travail de révision de l’élève avant de passer à l’étape de correction. 


Vous pouvez aussi utiliser les cartes des 12 conseils du magicien pour rappeler à l'élève ses stratégies afin de faire une bonne révision de texte plutôt que de tout noter sur les copies d'élèves à chaque fois.




4-Correction


Après être passé par la révision, l’élève est rendu à l’étape de la correction. À l’aide de son code d’autocorrection, il corrige ses erreurs d’orthographe d’usage et grammaticale. Je mets à leur disposition des dictionnaires, des Bescherelle et tout ce que je juge utile pour leur correction (voir le tableau de terminaisons des verbes).


J'aime bien utiliser aussi ces signets pour les homophones.

Après avoir fait une première correction, il rejoint la table de la « Station-Correction » où il échange encore une fois son texte avec une des personnes présentes à la table. 


L’élève qui remarque une erreur d’orthographe d’usage ou grammaticale sur le texte de son coéquipier le note à l’aide des symboles et explications de la légende au-dessus de l'erreur trouvée sans la corriger à sa place. 


L’élève repart avec son texte et recorrige selon les symboles inscrits sur son brouillon et passe à l’étape de la publication. Une vérification du contre-maître est nécessaire afin de vérifier que l’élève a bien fait son travail et de s’assurer que tout a été bien noté au profil du scripteur.


5-Publication :


À cette étape, je laisse le soin à l’élève de choisir son mode de publication (propre) malgré que certains projets des catalogues de projets proposent des gabarits pour les propres (ex. : carte postale). Ce peut être une présentation Power Point, sur le compte Chrome, sur papier à lettre, feuille lignée ou blanche. Par contre, je m’assure que les élèves varient leurs publications afin qu’ils découvrent qu’il existe plusieurs façons de faire autres que le Chrome Book et la feuille lignée. 


La rétroaction avant l'évaluation


J'utilise aussi une feuille de rétroaction de façon régulière que j'ajoute au portfolio et qui m'aide beaucoup dans mon évaluation. J'essaie d'en remplir au moins 2 par étape, c'est pourquoi cette feuille de rétroaction est facile à utiliser puisque qu'il n'y a qu'à surligner les bons coups et les points à travailler. De plus, je trouve cela plus parlant pour les parents.



Les possibilités d'achats:


Par type de texte.


Chaque document comprend:


  • Rubrique expliquant le "comment écrire..." du type de texte

  • les 5 étapes d'écriture

  • Une feuille de banque de mots

  • les gabarits de planification, de rédaction et de révision

  • Les légendes de la station révision et correction

  • Une grille évaluative

  • Une page d'adaptations et modifications à surligner si besoin est

  • un catalogue de projets sur le type de texte présenté

  • Une rétroaction à surligner







Ensemble des 4 types de textes.



Ensemble complet "La fabrique de textes"


Comprend:

  • Le nécessaire pour fabriquer vos cartables de l’ouvrier (couverture, séparateurs, dos de cartable..)

  • Un lexique de mots personnels pour améliorer le vocabulaire des élèves

  • Légende de symboles pour la mise en place d’une station révision et d’une station correction

  • Un profil de scripteur pour chaque étape pour garder des traces

  • Une feuille de rétroaction à surligner

  • Nécessaire pour écrire 4 types de textes (rubrique comment écrire, plan, gabarit de rédaction et révision avec points à cocher, catalogues de projets, évaluations et plus encore).

  • Des cartes de rétroaction avec stratégies gagnantes pour s’améliorer

  • Affiche des 5 étapes d'écriture




N'hésitez pas à commenter et à cliquer "J'aime". À vos crayons, laissez déborder votre imagination!


Et voilà c’est parti !!!





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page